Évaluation de Parcours Santé 18-23

logo2

Objectifs

Afin d’évaluer dans quelle mesure les activités et projets du mouvement de la santé en français permettent un meilleur accès aux services de santé en français grâce à la collaboration avec les divers partenaires, la SSF est chargée de l’implantation du cadre d’évaluation développé en collaboration avec son Comité d’évaluation.  

Ce faisant, il s’agit de se concentrer sur le large éventail de projets et activités qui découlent de la programmation Parcours Santé 18-23 (sur 5 ans).

Un exercice de reconnaissance

L’évaluation démontre la valeur ajoutée du mouvement de santé en français et rend compte de la réalité du terrain. Elle repose sur :

  • 2 sondages en ligne menés auprès de professionnels de la santé et de personnel d’accueil, et de membres des communautés francophones et acadiennes en situation minoritaire (CFASM).
  • Des entrevues menées auprès de partenaires des réseaux

Pour améliorer l’accès aux soins en français

Grâce à des recommandations sur l’avancement et l’évolution du Mouvement santé en français, l’évaluation fait plus que démontrer son impact collectif et durable. Elle vient en aide aux communautés et contribue à améliorer l’accès aux soins de santé en français.

Qu’est-ce que la programmation Parcours Santé 18-23?

La programmation Parcours Santé vise à améliorer l’accès aux services de santé en français pour les communautés francophones et acadienne en situation minoritaire (CFASM), tout en ciblant cinq destinations :

btn-arrow-pink-right
btn-arrow-blue-right
btn-arrow-green-right
btn-arrow-purple-right
rond-jaune

Services et programmes accessibles

Ressources humaines mobilisées

Normes d’accessibilité linguistiques

Communautés engagées et outillées

Captation de la variable linguistique

La programmation Parcours Santé inclut ce que l’on fait et ce qu’on appui en tant que mouvement afin de renforcir les capacités des communautés et des systèmes de santé en œuvrant dans les quatre domaines d’interventions prioritaires suivants : la santé mentale, les services à domicile, la santé primaire et la santé communautaire et publique.

Le réseautage et la mobilisation des connaissances sont au cœur du mode de fonctionnement du mouvement de santé en français et comprend 6 grandes activités :

  1. Accroître les connaissances des besoins des CFASM ;
  2. Réseautage avec et entre autres les 5 principaux groupes de partenaires  (selon le pentagramme de l’OMS);
  3. Soutenir les partenaires dans la prise de décisions et la mise en œuvre de mesures d’amélioration des services de santé ;
  4. Poursuivre le déploiement de la stratégie de mobilisation des connaissances (guider la planification et l’application des connaissances) ;
  5. Évaluer la programmation ; et
  6. Administrer les ressources dans les 12 provinces et territoires, et au secrétariat national.

Quelles sont les trois grandes étapes d’évaluation ?

evaluation-mod
  • Une 1ère évaluation en 2020-2021 vise à mesurer la pertinence, la cohérence, l’efficience et l’efficacité des réalisations à court terme.

    La formative 1 se penche sur les recommandations formulées lors de l’évaluation de la précédente programmation, c’est-à-dire Destination Santé 2018.

  • Une deuxième évaluation dans l’année 2021-2022 vise à faire la collecte d’information pour la mesure de rendement des deux bailleurs de fonds. Ces évaluations serviront à indiquer les progrès, les défis et les points d’amélioration à court et moyen terme, en fonction des indicateurs d’évaluation présentés par chacun des bailleurs de fonds.

  • Dans la dernière année de la programmation, soit en 2022-2023, l’évaluation sommative portera sur l’efficacité du programme, y compris son impact après cinq ans, ainsi que la pérennité et la durabilité de la programmation en se concentrant sur les liens entre les objectifs visés et les résultats ultimes, selon le modèle logique de la SSF.

Qui sont les acteurs de l’évaluation?

Quelle est l'approche méthodologique ?

Pour évaluer la programmation de la SSF et des réseaux, une approche mixte, qualitative et quantitative, est utilisée. Elle s’appuiera sur les sources de données suivantes :

  • Une analyse documentaire comprenant des documents pertinents de la SSF, des réseaux et de leurs partenaires ;
  • Une comparaison avec des organismes ayant une initiative similaire ;
  • Des entrevues avec des membres de la SFF, ses réseaux et ses partenaires ;
  • Un sondage en ligne avec des professionnels de la santé et le personnel d’accueil, et un autre avec les CFASM ;
  • Des groupes de discussion avec des représentants de la SSF, de ses réseaux, des partenaires clés et des membres des CFASM ; et
  • Des études de cas touchant aux trois types de projets (les projets d’implantation de modèles d’accès dans les provinces et territoires, les projets d’intégration des ressources humaines en santé, et les projets nationaux).